Réjouissez vous, nous allons inaugurer…

Réjouissez vous, nous allons inaugurer la présidence à vie. Dieu, les coups d’état, les coups de forces et les « démissionnés » nous en ont préservé à ce jour. Mais chaque fois nous étions appelés à cautionner ces bouleversements au sommet. Dos rond. On n’y allait pas, ou, si on y allait, ce n’était jamais la foule. Mais ça n’empêchait pas les … Lire la suite…


Dans notre langage courant, cette terrible…

Dans notre langage courant, cette terrible expres­sion qui avait, certes, un sens pour résister aux invasions barbares, exprime, de nos jours, une dramatique méprise. Elle illustre le repli sur soi. « Notre âne plutôt que leur cheval ». Voilà de quoi il s’agit. Nous avons une bien piètre opinion de l’âne qui rendait, et rend encore, d’innombrables services au quotidien. Sans rechigner … Lire la suite…


Et des hommes, à grande échelle ?…

Et des hommes, à grande échelle ? Je n’ai pas entendu parler d’Associations d’Amitié entre nous, peuples, et d’autres associations représentants d’autres peuples. Si elles n’existent pas, peut-être fau-drait-il penser à en créer, ou si elles sont moribondes, les réanimer pour les animer. Ca permettra à chacun d’entre nous de pouvoir regarder par dessus les épaules des dirigeants pour nous … Lire la suite…


A quoi sert l’association mondiale des…

A quoi sert l’association mondiale des villes jumelles ? A reconnaitre des destinations et des identités. Des buts communs. Je ne crois pas avoir entendu parler, depuis des lustres, des villes jumelles des nôtres. Ou alors on les cache bien. Savez vous, par exemple, que Dakar est jumelle d’Oran ? Que savez vous de la capitale du Sénégal et que savent les … Lire la suite…


Ces hommes de plumes, d’encre de chine…

Ces hommes de plumes, d’encre de chine et de pinceaux disent souvent plus long que des écrits, creusent plus profondément les idées, en quelques traits, pour expliquer une situation, ce que moi, et je le déplore, en implorant chaque jour votre indulgence, dois m’escrimer avec les mots sans être certain d’arriver au même résultat. La caricature n’est pas de la … Lire la suite…


Il fut un temps où les discours avaient…

Il fut un temps où les discours avaient pour tâche de convaincre. Plus de nos jours. Il faut faire court. Avec un esprit de tueur. Une expression bien ramassée et voici l’ennemi politique, déstabilisé, détruit. L’expression le poursuivra tout le long de son parcours politique. Nous en sommes à nous contenter de la restauration rapide des idées, du fast food … Lire la suite…


L’intention, ici, n’est pas de mettre…

L’intention, ici, n’est pas de mettre au chômage technique les milliers de muezzin, certains bénévoles, à travers les 2 381 741 km2 et les 6 385 km de frontières terrestres du plus vaste pays d’Afrique, le notre. Mais, au cours de leurs séjours à l’étranger, nombreux sont les algériens qui ont sans doute remarqué qu’en Jordanie, par exemple, tous les … Lire la suite…